Eglise Notre Dame d'Auberville 14640 Auberville                              eglisenotredameauberville@gmail.com

L'

Eglise Notre Dame

Cette église édifiée au XIIème siècle, a été remaniée au XVIIème siècle. Elle séduit par sa sobriété et la beauté de ses matériaux. Surplombant la mer et entourée d’un paisible cimetière, elle appelle au recueillement et inspire la sérénité.

Son plan architectural suit la forme d’une croix latine : deux petites chapelles (transept nord et sud) sont éclairées par des fenêtres cintrées. Des moellons de pierre de Caen montrent le remploi de matériaux anciens.

La nef est recouverte d’un plafond en bois, beau travail de charpentier de marine ; les poutres de chêne anciennes ont été remplacées en partie. Dans le chœur, le plafond avec voûte en berceau est peint en blanc et liseré rouge.

Le clocher date du XIIIème siècle, il domine un portail d’entrée, flanqué de deux contreforts de part et d’autre de la porte en bois massif. On peut observer sous la girouette les deux cloches de bronze fondues et installées en 1759.

De chaque côté de la nef sont installés des bancs anciens dotés de prie-Dieu. Les stalles d’époque, des deux premiers rangs étaient réservées aux prieurs et aux nobles d’Auberville. A remarquer : aucun banc n’est identique.

Un arc triomphal surmonté d’un Christ en croix, bois polychrome du XVIIème-XVIIIème siècles, ouvre sur le chœur. L’autel en pierre blanche a été installé en 1998 suite à une donation.

Dans son prolongement, un retable du XVIIème siècle, illustre « le repas chez Simon le pharisien », inspiré très largement par l'œuvre de Pierre Paul Rubens, datée de 1618, « fêtes dans la maison de Simon le pharisien », conservée à l’Ermitage de Saint Petersboug.

Il est flanqué de deux colonnes baroques et surmonté d’un soleil rayonnant. En partie basse, l’ancien autel orné sur sa façade de rinceaux fleuris et d’un médaillon peint représentant l’Assomption de la Vierge.

A gauche de l’autel, la Décollation de Sainte Barbe, tableau du XVIIème siècle, montre une dévotion particulière à la sainte, tout comme la statue en pierre polychrome de la fin du XVIème siècle située dans la chapelle du transept nord.

A ses côtés, on peut contempler une statue de Saint Marc en bois polychrome de la fin du XVIIème siècle, un Saint Antoine en plâtre et un médaillon en pierre représentant le profil d’un homme du XVIème siècle.

Dans la chapelle du transept sud, un tableau du XVIIème siècle montre la Sainte Famille, avec une scène de Présentation du Christ. A noter : un cadre en rinceaux peint en trompe l’oeil.

En sortant de la nef, on découvre à droite de la porte les anciens fonds baptismaux en pierre. Sur la gauche, un confessionnal en pitchpin (XXème siècle) occupe tout l’espace.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now